, , ,
La dépression, le mal du siècle ?
La dépression

Qu’est ce que la dépression?

Le mot dépression est beaucoup employé pour parler de différents symptômes et causes de malêtre.

Le fait de ressentir, par moments, une perte de l’élan vital, une difficulté à se lever le matin par ex., cela peut être normal. Il n’y a pas pas forcément à s’en inquiéter : notre appareil psychique est vivant et réagit aux situations de la vie.

Ainsi, un affect dépressif passager peut parfois tout simplement être en lien avec une phase d’élaboration effectuée par notre appareil psychique et ainsi témoigner de petits réajustements liés à un changement intervenu dans notre vie.

Au contraire, on peut penser être déprimé lorsque certains symptômes perdurent depuis des semaines, voire des mois.

La dépression est souvent liée à des pertes objectales.

Il peut s’agir de la perte d’un objet d’attachement, tel un être cher, mais aussi de changements professionnels, tels la perte d’un emploi; mais également des situations pouvant agir profondément sur notre équilibre psychique, tout en impliquant pas, dans la réalité, une perte.

Comme nous le disions un peu plus haut, la dépression se caractérise par une perte de l’élan vital (un manque d’énergie), souvent accompagnée de signes qui touchent le corps (somatiques), tels des troubles du sommeil, une perte de l’appétit, une fatigue générale, avec une tendance à rester au lit.

Cet émoussement du désir peut également aboutir à des difficultés dans la vie sexuelle.

Au premier plan,  nous avons un affect de tristesse, un sentiment de solitude et d’impuissance, une tendance à la dévalorisation, un pessimisme pouvant être accompagné d’idées noires, voire idées de suicide.

Un sentiment d’anxiété accompagne la dépression.

 

Comment soigner la dépression.

Lorsque la dépression est là, il est important de sortir de son isolement, et de consulter : un bon psychologue, orienté par la psychanalyse, peut être le premier pas dans la démarche de consulter.

Le psychologue et psychanalyste va permettre, dans des consultations régulières pendant un certain temps (pas forcément long, mais parfois d’environ six mois) de mettre des mots sur ce qui a causé la dépression.

Par la parole, un travail sur l’inconscient s’effectue et le patient arrive à tirer les fils de ce qui faisait entrave à la pulsion de vie, qui créait un blocage et empêchait son épanouissement.

Dans d’autres cas de dépressions plus graves, il est aussi bénéfique et utile de recourir à une prise d’antidépresseurs, prescrit par le psychiatre.

Mais, cela est discuté dans le cadre de suivi psychologique. Souvent, le fait de donner au patient les clés pour puiser dans ses propres ressources psychiques lui permet de trouver ses propres solutions pour faire face et la prise de médicaments se révèle non indispensable.